RF

S'inscrire Connexion Menu Menu

Fédérale 1 : Poule élite, canard boiteux

Et ils sont où les élitistes ?

par , le

Bon, on va continuer notre analyse de ce championnat, avec je vous rappelle un leitmotiv des réactionnaires :

Oh lala, la suppression de la poule élite, vous vous rendez pas compte, ça va créer des gros écarts et patati et patata.

Huitième journée et tournons nous vers le classement national. Pour la qualification en championnat de France, même si 4 équipes sur 8 sont issues de l'ex-poule d'accession, il faut noter la surprise de n'y trouver aucun club rétrogradé de pro D2. Ces deux clubs, Dax et Narbonne sont au niveau moyen de cette fédérale 1, qualifiés pour le challenge Yves du Manoir. 

Dans ces huits, nous retrouvons forcément 2 favoris annoncés, Rouen et Valence/Romans, mais aussi Albi qui enchaîne les bonnes performances. Bourgoin Jallieu se joint au club des ex avec un bon début de saison malgré un changement important au sein du club pendant l'été.

En revanche, le paysage de la Fédérale semble encore une fois se redessiner. Dijon montre de l'ambition, Saint Jean de Luz revient à un niveau qui place les basques en position de force pour la suite et Blagnac confirme les bonnes choses entrevues la saison passée. Nous aurions donc les rencontres suivantes :

Rouen / Nantes, Dijon / Bourgoin, Saint Jean de Luz / Blagnac, Valence Romans / Albi au niveau du championnat de France.

Pour le Challenge du Manoir, un club ex-accession et les deux rétrogradés sont qualifiés. On aurait les oppositions suivantes :

Tarbes / Bédarrides, Union Cognac Saint Jean / Narbonne, Saint Sulpice / Tyrosse, Nice / Niort, Trélissac / La Seyne, Nîmes / Anglet, Lavaur / Dax, Hyères Carqueiranne / Castanet Tolosan.

A noter, qu'actuellement, Aubenas et Chambéry sont hors radar pour les qualifications. En revanche, bonne tenue des promus, puisque deux sont qualifiés (Nice et Bédarrides-Châteauneuf), un troisième est aux portes des qualifications (Rennes) et un seul est actuellement rétrogradable (Lannemezan).

Même si l'on entrevoit une finale Rouen / Valence Romans, le reste montre bien que tout est possible. Les autres clubs de l'ex-poule d'accession ne sont pas aussi souverains et d'autres clubs continuent de se construire afin de bousculer la hiérarchie.

Histoire d'argent, toujours des exceptions qui prouvent que l'on peut titiller les grands avec peu de moyens mais des idées. Le meilleur exemple étant Saint Sulpice sur Lèze confirmant un excellent début de championnat. Reste à confirmer sur la durée pour valider le modèle. 

Autres news