RF

S'inscrire Connexion Menu Menu

Problème dans le rugby ? Yakafokon !

Un mort = pas de respect mais 32516 idées différentes !

par , le

Créer Rugbyfederal a été le début d'une sacrée aventure humaine ! Les supporteurs se sont parlés, se sont rencontrés, mais nous avons aussi subi notre lot de tristesses inoubliables. Fabien Capdeville avec un arrêt cardique lors d'un match de Nationale B ou encore Laurent Repiquet, talonneur de Montceau-les-Mines qui subit l'entrée au casque des frères Larges, ce 19 novembre 2006. Son père nous tiendra informé sur Rugbyfederal pendant un peu plus d'un mois jusqu'à nous annoncer le décès de son fils le 24 décembre.

Pourquoi parler de ces deux drames ? Parce qu'à l'époque, il n'y a pas eu de questionnement sur les instances, sur les règles, même si les frères Large ont été villipendés de raison. Il y avait cette dignité, cette présence pour soutenir proches et familles. Ce n'était pas l'ère ou l'air des réseaux sociaux. Le forum représentait le seul lieu virtuel d'échange et le seul buzz que nous avions étaient les résumés subjectifs et nombre de bières bues par les supporteurs présents aux matches.

Aujourd'hui, tout es filmé, et le pire est que tout es montré. Ainsi, certains sites préfèrent les bagarres aux essais, les chocs au beau jeu, les analyses macabres aux belles envolées. Notre rugby n'a pas spécialement perdu de son corps. Son corps à évolué tout comme son esprit. La multiplicité des réseaux sociaux a aussi permis  à tout le monde de s'exprimer sur tout. 

Le décès de Louis n'a pas fait exception à la règle. A peine annoncé, nous avions les spécialistes de la commotion, les politiciens force de propositions, les docteurs en herbes synthétiques. Tous y sont passé... Plaquage ? Décès ? C'est une commotion, il faut trouver des solutions, instances irresponsables qui ne font rien, ça ne peut plus continuer comme ça. Bref, un comportement général du type Hanouna matata qui vise plus à s'occuper de la vie professionnelle du président plutôt que de s'intéresser à ce qui a été fait afin de prévenir blessures et décès.

L'analyse de ce décès est très complexe, la première autopsie n'ayant rien révélée. On ne trouve pas de causalité entre le plaquage et le décès. On peut toutefois trouver des ressemblances avec les morts subites de sportifs de haut niveau, morts qui sont liées au coeur. Des analyses complémentaires ont été demandées dans ce sens. Est-ce le plaquage qui a été l'élément déclencheur ? La canicule ? le surentraînement ? Le seul point de convergence que l'on peut trouver est que chaque joueur de haut niveau doit avoir un entourage médical irréprochable.

Pour terminer, voici quelques liens qui pourront aider ceux qui veulent savoir ce qui est mis en place autour des commotions dans le rugby, les instances étant sur le pied de guerre afin de trouver les meilleurs solutions possible pour éradiquer ce problème :

45 préconisations pour la santé des joueurs

Liens vers mot clé "commotion" sur le site FFR

 

Autres news