Rugbyfederal

S'inscrire Connexion Menu Menu

News RF

Lorsque l'on déshonore le nom de Christian Belascain

par , le

Christian BelascainLa FFR depuis des années a la bonne idée de nommer un championnat du nom d'un ancien joueur décédé. Ainsi en Fédérale 1, nous avons le trophée Jean Prat pour le champion de France amateur, nous avons les caégories Crabos, Alamercery, Gaudermen, Balandrade, Phliponeau, Teulière, Danet, Armelle Auclair... Cette notion de symbole est importante car elle fait vivre ces légendes à travers des compétitions et permet de se rappeler que les valeurs du rugby sont avant tout des valeurs humaines portées par feu ces joueurs. Christian Belascain est un ancien international, né à Biarritz, il jouera 3/4 centre au Boucau Stade, Bayonne et Bardos. Sélectionné 18 fois en équipe de France entre 1977 et 1983, il y inscrira un essai et sera retenu comme Baa-Baas contre la Nouvelle-Zélande en 1981. Ce weekend, le championnat Belascain jouait la 16° journée. 49 matches étaient prévus. A l'arrivée, il y a eu 23 forfaits, soit 47%. A l'heure où l'on critique la mise en place des U23 en fédérale 1 qui permet la fusion entre la B et les jeunes, il est à se demander si ce n'est justement pas la bonne solution. Car il n'est pas normal que l'on engage une équipe qui subisse des forfaits. Un forfait doit rester quelque chose d'exceptionnel, que l'on envoie les jeunes en B et qu'il ne reste plus personne pour faire un match en Belascain n'est pas une raison. Il reste deux journées, et il serait bon pour ceux qui ont un peu le respect des anciens d'enfiler le maillot et d'aller sur le terrain en hommage à ce joueur qui fait parti du patrimoine de notre rugby.  

Autres news